Laboratoire de Génie Informatique et d’Automatique de l’Artois

Séminaire

Un jeu pour étudier l’impact de la qualité de l’information sur la prise de décision

Le 19 avril 2016 à 14h00 Salle des séminaires du LGI2A, FSA, Béthune
Anne-Laure JOUSSELME Chercheur Centre for Maritime Research and Experimentation (CMRE) de l’OTAN, La Spezia, Italie

La prise de décision repose en général sur une série d’évaluations subjectives incluant notamment la croyance d’un opérateur vis-à-vis d’un événement d’intérêt ainsi que certains éléments de risque (coût, impact, vulnérabilité). Durant son processus de décision, l’humain doit traiter des informations de différents types (provenant de capteurs, d’algorithmes, de bases de données, exprimées en langage naturel, entachées de subjectivité, parfois malicieuse, etc.), généralement imparfaites (incertaines, imprécises, contradictoires ou conflictuelles, vagues, douteuses, ambiguës, etc.), avec différents niveaux de sémantique, dans un contexte souvent stressant et sous de fortes contraintes de temps. La qualité de l’information (dans sa globalité) a donc forcément un impact sur sa prise de décision.

Afin de mieux comprendre le processus de raisonnement de preneurs de décision face à des informations imparfaites et hétérogènes nous avons développé une méthodologie basée sur le jeu dans lequel un expert incarne le rôle d’un preneur de décision dans un scénario simple. Une version abstraite de l’information est présentée au joueur sous forme de cartes, alors que la qualité de cette information est aléatoire, déterminée par un jet de dés. Les dimensions de qualité d’information de vérité, précision, incertitude, et pertinence, sont ainsi contrôlées dans notre expérience. Bien que la méthode soit générale, le jeu a été testé dans un contexte de surveillance portuaire par 32 experts, la plupart en surveillance maritime.

Cette présentation donne une vue d’ensemble de la méthodologie ainsi qu’un aperçu des résultats caractérisant l’impact de la qualité de l’information sur la prise de décision. Nous concluons sur quelques défis de recherche que nous a inspirés cette étude.